24 juillet 2012

Top Ten Tuesday

TOP TEN TUESDAY

 

C’est mardi, c’est Top Ten Tuesday ! Ce rendez-vous a été initialement créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.

"Les 10 livres que vous aimeriez voir sortir en poche"

J'ai trouvé ce thème, particulièrement, fastidieux. En effet, rares sont les livres qui ne sortent pas en poche. Après maintes recherches, j'ai trouvé quelques auteurs qui mériteraient d'être réédités en petit format.

 

 

TT1

Les nuits Bombay de Louis Bromfield

Le hasard veut que le directeur de la succursale de l'Amalgamated Oil soit parti chasser le tigre quand le fils du président de la société, Bill Wainwright, vient en tournée d'inspection à Bombay. Obligé de l'attendre, Bill s'installe à l'hôtel Tadj Mahal, rendez-vous des riches oisifs étrangers. Il y retrouve son ex-épouse, Carol Halma, de retour d'un séjour assez mouvementé à Jellapore. Il se reprend à l'aimer dans le même temps que Carol est attirée par un ami de Bill, Homer Merrill, dont la vocation est d'aider les Hindous à sortir de leur terrible pauvreté. Épuisé de corps et d'esprit par sa vie austère, Merrill se rétablit auprès de Carol, en qui il découvre la compagne idéale. Mais tous n'accueillent pas avec faveur leur future union. Il s'en faudra de peu qu'un subtil jeu d'intrigues donne une fin cruelle à ce roman sur l'Inde encore anglaise où s'amuse, s'agite et se compromet le petit monde cosmopolite dont Louis Bromfield peint magistralement la vie et les travers.

J'aime beaucoup l'univers de cet auteur. Quelques uns de ses livres ont été réédités mais pas celui-ci qui décrit très bien l'aristocracie anglaise en Inde.

TT2

Evelina de Fanny Burney

 

 

Publié anonymement en 1778, le premier roman de Fanny Burney Evelina suscita aussitôt l’engouement du public anglais, puisqu’il connut en un an quatre éditions successives. La critique unanime (Burke et S. Johnson en particulier), salua en elle l’héritière de Richardson et de Fielding, et souligna surtout ses dons pour la comédie, la verve de ses dialogues et son aptitude à brosser une galerie de portraits d’excentriques au langage savoureusement contrasté : une servante d’auberge à la vulgarité flamboyante, dont l’extraordinaire jargon s’oppose à la langue châtiée des aristocrates qu’elle prétend imiter ; les petits boutiquiers de la Cité dont l’avarice et les manières démentent les mêmes prétentions à l’élégance ; le duo d’un fat entiché de mode et d’une coquette alanguie ; la brutalité d’un capitaine de marine dont les farces s’inscrivent dans la meilleure tradition d’un roman picaresque ; les sarcasmes perpétuels d’une "bas-bleu" qui offensent le code de réserve féminine en vigueur à l’époque.
     Fanny Burney emprunte la forme épistolaire des grandes œuvres de Richardson pour nous raconter l’entrée d’une jeune provinciale de dix-sept ans dans la haute société londonienne. L’intrigue progresse d’incidents cocasses en menues catastrophes, jusqu’au terme de ce voyage initiatique où l’amour et l’estime triomphent du préjugé de classe. On reconnaît là le thème auquel Jane Austen donnera une éclatante illustration dans Orgueil et préjugés
quelque trente ans plus tard. Outre l’intrigue, on retrouvera chez la géniale disciple de Fanny Burney (à laquelle elle rendra hommage dans Northanger Abbey), cet art du dialogue, cette ironie feutrée et brillante qui nous font comprendre aujourd’hui pourquoi Mme de Staël vit en l’auteur d’Evelina "la première femme d’Angleterre".

 

 

Cranford d'Elizabeth GaskellTT3

 

 

Que croyez-vous, Miss Matty, je vous le donne en mille ? Que croyez-vous ? Lady Glenmire va se marier - se remarier, pour être exacte - Lady Glenmire - Mr Hoggins - oui, Mr Hoggins va épouser Lady Glenmire ! - Se marier ! Se remarier ! nous écriâmes-nous. Quelle folie ! - Figurez-vous que je me suis écriée : Se marier ! comme vous le faites ; et que j'ai ajouté : " Mais ma parole, Milady va se couvrir de ridicule ! " J'aurais pu dire, moi aussi : " Quelle folie ! " mais je me suis maîtrisée, car j'étais dans une boutique, lorsque j'ai appris la nouvelle. Vraiment, on se demande où est passée la retenue de notre sexe ! Vous et moi, Miss Matty, nous aurions été bien honteuses de savoir que l'on parlait de notre mariage chez l'épicier, en présence du personnel !

 

Elizabeth Gaskell, c'est l'Angleterre rurale. On est loin de l'univers de Jane Austen mais c'est tout aussi intéressant.

 

TT5

 Kristin Lavrandatter de Sigrid Undset

Kristin Lavrandsdatter défie l'autorité du père adoré quand elle refuse d'épouser l'homme que celui-ci a choisi pour elle. En effet, elle aime Erlend, le chevalier au passé scandaleux. Mais le couple que forment Kristin et Erlend va connaître de orages. La jeune femme, amante passionnée à seize ans, épouse et mère à dix-sept , se retrouve maîtresse du domaine de Husaby. Très vite elle va apprendre à le diriger, à devenir celle sur qui tous et toutes reposent. Jusqu'au jour où ses fils, devenus des hommes, prétendent prendre en main leurs destins. Kristin devra alors choisir entre deux attitudes : céder à l'amertume du désespoir ou croire qu'il est encore possible de donner. Décrivant avec une exactitude féroce les conditions de vie du Moyen Âge scandinave et les débuts du christianisme, Sigrid Undset nous offre le tableau sublime d'une existence tragique, et l'une des plus belles figures de femme que la littérature ait produite.

TT6

Alberte et Jacob de Cora Sandel

Premier roman de Cora Sandel, 'Alberte et Jacob' est la chronique d'un désespoir adolescent. Alors qu'elle est douée pour les études, Alberte doit s'effacer au profit de son frère Jacob, qui déteste étudier.
Le roman explore le vide étouffant de sa vie, ses espoirs et ses craintes, ses désirs secrets et sa révolte intérieure.

TT7

 La ferme de Froid Accueil de Stella Gibbons

Flora Poste, jeune mondaine londonienne, découvre, après le décès de ses parents "les Starkadder", une branche de la famille depuis longtemps brouillée avec les autres membres. Le roman est peuplé de personnages fantastiques, depuis Mrs Smilling qui collectionne les soutiens-gorge jusqu'à l'ennuyeux Mr Myburg et à la merveilleuse ménagerie qu'est la ferme de Froid Accueil.

 

TT8Caroline Chérie de Cécil Saint Laurent

C'est le 14 juillet 1789, au cours d'une partie de campagne au bois de Vincennes, que le beau Gaston de Salanches commence l'éducation sentimentale de Caroline de Bièvre. Des rumeurs menaçantes parviennent jusqu'aux promeneurs.
Après ce début, la vie de femme de Caroline ne cessera plus de se dérouler sous le double signe des orages du coeur et de la politique. Ils la ballotteront de Paris à Quimper, à Lon
dres, à Quiberon, à Cayenne. Notre héroïne qui a pour destin d'être poursuivie, le sera tour à tour par la convoitise des séducteurs e par la persécution des sectaires. L'ardent tempérament de Caroline la pousse toujours d'ailleurs à sacrifier un peu de vertu pour conserver intacts son honneur et sa vie.
Elle est comme ça, Caroline, et c'est ce qui a fait d'elle la plus célèbre héroïne romanesque de notre temps.

TT9

Cet été-là de William Trevor

Nous sommes à Rathmoye, petite ville d'Irlande, dans les années 1950. Lors des obsèques de la vieille et riche Mrs Connulty, Ellie, seconde épouse du fermier Dillahan, rencontre Florian Kilderry. Il photographie les endeuillés, les femmes, le cimetière, la ville.
L'amour s empare d'eux. Ellie croit qu'elle va rompre avec la monotonie de sa vie, avec la tendresse sans relief et pourtant sincère de son époux. Mais Florian, jeune homme depuis peu orphelin, ne songe qu'à quitter l'Irlande pour l'Amérique et ses nouveaux horizons, libre de toute attache. L'amour pour lui ne durera qu'un été, mais pour Ellie il sera celui d'une vie. Elle ne se remettra peut-être jamais du départ de son amant. À moins que son souvenir l'aide à continuer à vivre...
Un amour, un été, en Irlande dans les années 1950 entre une jeune fermière mariée et un homme libre. Il n'est que de passage, elle croit en l'éternité d'un sentiment. Cet été-là est sans aucun doute l'un des plus beaux romans de William Trevor, avec En lisant Tourgueniev (Libretto, 2001). L auteur nous livre une histoire inoubliable et une héroïne magnifique. En décrivant l'indicible, l'impalpable, il se fait l'égal d'un Tchekhov ou d'une Katherine Mansfield.

Alors que la plupart de ces auteurs sont reconnus comme des incontournables, leurs livres ne sont plus édités, sans doute à cause d'une écriture désuette ou parce que leurs histoires sont souvent très réalistes.

Posté par dinia à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Top Ten Tuesday

Nouveau commentaire