02 juin 2013

Terrienne de Jean-Claude Mourvelat

 

Quatrième de couverture

Tout commence sur une route de campagne... Après avoir reçu un message de sa soeur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et passe... de "l'autre côté". Ele se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d'humanité, mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa soeur à ce monde terrifiant, Anne ira jusqu'au bout, au péril de sa vie. Elle se découvrira elle-même : Terrienne.
Vous ne respirerez plus jamais de la même manière.

Une histoire originale et bien ficelée. L'auteur a réussi à créer un monde parallèle terrifiant, où les êtres sont aseptisés, contrôlés, manipulés jusque dans le choix de leur compatible (appelé, dans notre monde à nous, compagnon). Il en résulte une impression de froideur et de violence psychologique. Leur vie est à l'image de leur monde, triste et monotone. Ils effectuent leur travail, prennent les transports en commun et rentrent dans leurs tours.... etc.... Heureusement, Anne va rencontrer quelques exceptions : Madame Stormiwell, réceptionniste dans un hôtel, passionnée par ces "humains" et son mari Ferlendur ; Bran et Torkenson, des hydrides et Madame Beckelynck, nourrice dévouée. Ceux-là vont enrayer la mécanique et montrer qu'il reste, encore, une lueur d'humanité dans ce monde formaté.

Note : 3/5

 

Posté par dinia à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Terrienne de Jean-Claude Mourvelat

Nouveau commentaire